Attraction passionnée, méthode forestière,entretien réalisé par Pierre Manuel en juillet 2008,

publié dans Avoir la toupie dans l’oursin, Augustin Pineau, éditions Méridianes, 2008

Pierre Manuel : Il y a dans ta pratique d’artiste un aspect très fortement accentué aussi bien sur le plan artistique que dans ses références historiques : je veux parler du collage. Peux-tu le situer dans ton parcours personnel comme dans un contexte plus général de l’art aujourd’hui?

Augustin Pineau : A la fin des années 80, lorsque j’étais encore étudiant, je faisais de la peinture. Pour l’accompagner, j’avais une pratique d’atelier préparatoire (lire la suite)

Théâtres de la mémoire, Par Bertrand Meyer-Himhoff

« Le devoir de l’œil droit est de plonger dans le télescope tandis que l’œil gauche interroge le microscope. »1 

«  Comment transformer la pensée en images et l’image en mémoire ; comment réduire le monde à un ensemble fini de représentations et muer toute connaissance en spectacle »2

En art, on conçoit trop souvent les images à partir de leur perception, en oubliant que leur manipulation implique au niveau de la mémoire la totalité de la « psyché »… Pour les grecs, Mnémosyne est la mère des Muses… Le système mnémotechnique (lire la suite)

A vous… de voir, Richard Khaitzine, Publié dans Avoir la toupie dans l’oursin, Augustin Pineau, éditions Méridianes, 2008

Contrairement à une idée répandue de nos jours, l’art n’est aucunement élitiste, il est avant tout populaire. À ce titre, il est le réceptacle d’un savoir ancestral, dont le Peuple est le gardien – inconscient – et qu’il transmet à travers les siècles, usant de différents véhicules lesquels sont ceux d’une époque déterminée. Or chaque époque possède ses références et ses codes propres (lire la suite)

Plumes de cheval, Joelle Busca, publié dans Plumes de cheval, éditions Venus d’ailleurs, 2014

Wunderkammer, chambres des merveilles portatives, les Théâtres de la mémoire d’Augustin Pineau rassemblent des condensés significatifs du moment et de l’art. Naturalia et artificialia. Cabinets de curiosités, mélanges de petits trésors. Des choses importantes sont tenues, serrées dans un contenant réservé à cet effet. Ce sont des boites (lire la suite)

Orfèvre for ever, étude d’accompagnement, Rémy Leboissetier pour la coédition originale Art Image - Venus d'ailleurs. Février 2010, publication réalisée dans le

cadre de l’exposition d’Augustin Pineau à la chapelle du Carmel à Chalon-sur-Saône.

Peer Gynt : Et en conséquence, ami, puis-je m’en aller comme je suis venu ?

Le fondeur de boutons : Non, en conséquence, ami, tu vas être refondu.

Henrik Ibsen, Peer Gynt

Refondu, donc. Sans autre solution. De génération en génération. Sur le fil de l’ajout et du retrait, du masquage et du dévoilement, du vide (lire la suite)

L’intrigue de ses écrins, par Rosine Buhler

L'inexplicable doit rester inexpliquée par respect pour la souveraineté de l'objet.
L'objet de nos regards, ses rêves qui font de la balançoire.
Le reflet du reflet est une alter réalité - les poids et haltères – les poids qui désaltère de inoubliables alluvions mémorielles. C'est pourquoi les collages, (lire la suite)